Un regain d’intérêt pour la filière professionnelle

L’élévation du niveau des formations et l’augmentation du taux de chômage observée chez les jeunes obligent les pays de l’occident à se réorienter. Cette réorientation passe par un engouement pour les métiers manuels. On observe donc un redoublement d’intérêt pour les formations professionnelles. Ce revirement de situation est spectaculaire parce qu’il s’observe dans les pays qui ont longtemps dévalorisé ces filières. Aujourd’hui, afin de répondre aux problèmes d’ordre économique, la Commission européenne impose une alternance.

Cette décision implique une formation théorique en école et un accompagnement pratique en entreprise. Ce modèle éducatif est prépondérant en France, en Suisse et en Allemagne, car plus de la moitié des jeunes s’engagent.

Un regain d'intérêt pour la filière professionnelle